Yvan le terrible, S. Graham

Payot, 1933, 138p.

Note : 6/10

Genre : livre d’histoire par le mec qui a vu le mec qui a vu la source

Le premier Tsar : 1530-1584

Ivan naquit dans un Moscou en construction et dans une Russie perpétuellement balayée par les invasions Tartares.

Orphelin jeune, il grandit à l’écart d’un pouvoir balloté entre les différents intérêts des Boyards.

Adolescent il se vengera de la plupart des opposants… comme de ses partisans. Bref, impulsif et caractériel, psychopathe pourquoi pas, il ne se sépare jamais d’une canne de bois à pointe de fer. Gare au messager qui apporte une mauvaise nouvelle.

La société noble Russe de l’époque est montrée comme brutale, dépravée, vénale et grossière.

Rubicon du primo lecteur

Ivan crée un corps de « brigands » à sa botte qui vivra sur la Russie avec carte blanche pour piller et violer.

Des scènes de tortures particulièrement ingénieuses sont rapportées : coudre le métropolite dans une peau d’ours et le livrer à ses chiens de chasse. Combat avec des ours. Empaler, dépecé vivant…

Pas un guerrier ni un stratège particulièrement balèse, il pactise avec le clergé (le métropolite) pour imposer un pouvoir absolu.

Il semble ne tenir sa place que par la terreur et les épurations périodique qu’il inflige autour de lui.

Par contre, l’époque est au déclin des Tartares et à l’expansion de la Russie et de la Moscovie.

 

Un passage carrément dingue est l’infanticide qu’il commet sur son propre fils et héritier à coup de bâton ferré.

Ce que j’en pense : C’est sympa d’apprendre des trucs sur cette époque en Russie qui passe habituellement sous les radars des cours d’histoire en France. Graham raconte ça comme un grand père au coin du feu. C’est tout à fait lisible bien que d’une rigueur historique limitée.

 

Soyez Sociables, partagez !
mathieu
Author: mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *