Archives par mot-clé : etudes

1991-1996 pour un Master d’Histoire

A la conquête du nouveau monde

C’est à la fin de l’année de terminale, au lycée, qu’ont toujours lieu les journées portes ouvertes dans les Facs.

Une fois arrêté (ou une foi révélée) le choix de l’orientation (Je ferais Histoire, il me reste tant a apprendre !) reste à choisir l’université.  Sur ces entrefaites nous visitons, PO et moi-même, Jussieu, Paris 8 et Paris 1.
Il n’y a pas photo, la Sorbonne, toute de pierre et de bois vêtue, située au coeur du quartier latin, remporta tous les suffrages.

Bibliothèque de la Sorbonne
Bibliothèque de la Sorbonne

Seulement voilà… nous n’avions sans le savoir que visité l’appartement témoin ! Mais je garde d’excellents souvenirs de mes années de DEUG à Tolbiac. Heureusement me direz-vous, car la destinée voulue que je retâpasse trois années consécutives une Unité de Valeur (la médiévale) dans cette enceinte vénérable.

la vraie Paris 1 des DEUG
la vraie Paris 1 des DEUG

Apprendre à apprendre, expérimenter les luttes syndicales. En 1994 c’est le Contrat d’Insertion Professionnelle (CIP) de Bâdur. Un sous-smic pour les jeunes. Scandale et occupation de la fac, les spont-ex sont blond peroxydés et on vibre de tenir la main de jeunes filles superbes et exaltées dans les cordons des manifs. A quelle heure le dernier RER ? Merde, faut que je me rentre… ben… à demain alors.

Vote en AG dans le grand Amphy de Tolbiac
Vote en AG dans le grand Amphy de Tolbiac

2 ans de trajets Corbeil-Essonnes / Paris, 3h aller-retour en RER D, Métro et baskets entre chez mes parents et Tolbiac ! Mais quand on aime on ne compte pas.

Heureusement qu’avec Lorenzo dit Laurent nous pûmes, à cette troisième rentrée, convaincre nos parents respectif ainsi que la CAF de l’intérêt d’un petit logement dans le 10ème arrondissement de la capitale.

L’odyssée du 61 rue du Faubourg du Temple

Notre 6ème sans ascenseur, dans le dos de la statue de la République, à deux pas du quai de Jemappes, kébabs à tire l’argot, baguette du « fournil » à 3 francs, bref le paradis pour deux, non trois, enfin quatre colocataires.
61 rue du faubourg du Temple
61 rue du faubourg du Temple